Cas d’école : Do it yourself !

270 vues

Nous plongeons dans la génération Z, cette génération connectée, créative et pleine d’énergie. Mondial Tissus nous a confié en 2022 la réalisation de spots publicitaires pour captiver cette audience exigeante, tout en lui suggérant d’adhérer à la pratique de la customisation et de l’upcycling : Et si possible avec la dose d’humour qui nous caractérise.

La mission

  • Conception-rédaction
  • Production executive
  • Post-production

Objectifs

Capitaliser sur des personnages détaillés et compréhensibles :

Mettre en avant des personnages aux histoires approfondies afin de créer une forte identification et une compréhension profonde de leur passé. Cette approche vise à démontrer que les éléments complexes peuvent être rendus accessibles et compréhensibles.


Utilisation d’une campagne multi-spots avec un schéma narratif cohérent :

Déployer une série de spots publicitaires avec une structure narrative similaire dans chaque spot. Cette cohérence permettra au public de reconnaître la campagne et d’anticiper le déroulement tout en découvrant différents aspects des personnages et de leurs parcours.


Maintenir l’humour dédramatisant caractéristique :

Garantir que l’humour léger et dédramatisant qui a défini les spots publicitaires précédents soit maintenu. Cela contribuera à engager et à divertir le public tout en communiquant le message central de la campagne.


Fournir des preuves tangibles du message :

Présenter des avant-après et des exemples de personnalisation réalisables pour illustrer de manière concrète les bénéfices ou les transformations offertes par le produit ou le service. Ces éléments tangibles renforcent la crédibilité du message et offrent aux spectateurs des résultats concrets à envisager.

Cibles

Elle est plus poreuse aux styles et esthétiques, par exemple elle peut faire du skate et écouter du rap français, et probablement plus tolérante que les générations précédentes ne pouvaient l’être. C’est la génération Z. Elle est attentive aux questions d’identité, elle a mêlé la culture geek à la culture urbaine, la fashion à l’entrepreneurship…


Elle peste contre les boomer. On leur a promis un avenir sombre mais ils tentent de faire des pas de côté. Pour parvenir en haut de l’affiche, ils sont dans l’apprentissage permanent, tout est disponible en quelques clics. Ils ne doutent de rien, sont légèrement anti-système.

Ton

Dans notre approche, Mondial Tissus  s’envisage comme un émetteur qui se réfère à certaines tendances. Plutôt que d’imiter les contenus prisés par la tranche d’âge, il faut s’appuyer sur le socle de valeurs partagées. Prenons l’exemple de Winamax qui vend le moyen de gagner le respect, ou bien de Nike qui vend l’accomplissement par le sport et l’auto-détermination.  Pour s’adresser aux 18-30, il faut trouver le bon marqueur et ne pas se concentrer sur le format : appétence pour la mode, la couture et avec si possible une pratique eco-responsable.

Références culturelles et approche communautaire

La prank :

Un prank peut se faire entre amis, au cours d’une soirée, ou être posté sur les réseaux sociaux en vidéo. Ce phénomène en particulier est né aux États-Unis en 2012 et est apparu sur Youtube en 2016.
En images, le prank devient une vraie scène d’humour et les scénarios sont toujours plus inventifs. Pour vous donner une petite idée, c’est la version avancée des caméras cachées. Les jeunes et même les jeunes adultes connaissent très bien le principe, ils en sont adeptes pour la plupart.


Les life hack :

Ce sont nos astuces de grand-mère adaptées aux réseaux sociaux, généralement sous format vidéo. Elles impliquent souvent des objets du quotidien. Ce sont des vidéos courtes, conçues pour être regardées sur mobile, sans paroles donc compréhensibles partout dans le monde. On peut facilement les partager à un ami.


Le boom du coliving :

La colocation est un bon point de départ pour une série. La colocation permet de créer un groupe de personnages hétéroclites : Tous différents mais vivant tous sous le même toit. Un Français sur deux de 18-34 ans a déjà partagé un logement en colocation ou résidence. La tendance se voit renforcée à la sortie du confinement avec une attirance pour le co-living.

Intentions

Nous proposons 3 films qui se déroulent dans un seul et même décor. Les personnages sont nombreux et peuvent constituer un véritable panel de la génération Z.

Chaque film traverse en quelques plans les étapes suivantes :

  • Mise en place de la situation de la nécessité de coudre (Amourette, sortie, canular etc.) en mettant en évidence le vêtement “avant”.
  • L’idée qui germe.
  • L’accès à des ressources en ligne pour réaliser la couture.
  • Reveal de la transformation / réparation du vêtement “après”.
  • Réaction du panel (Hilarité, bienveillance…).

Le film peut fonctionner sans voix. Les gags devront être compréhensibles sans sous-texte. Nous prévoyons tout de même un claim final en 3 langues reprenant les précédents taglines : Français, allemand, espagnol.

Production

Casting :

Un casting a été mené en ouvrant largement les conditions. 130 candidatures plus tard, nous avions les membres de notre colocation.

Repérage :

Le tournage s’est joué dans un seul et même décors disposant de suffisamment d’espace pour créer avec l’équipe décoration, les différents sous-décors nécessaires. Ironie du sort, c’est dans une authentique colocation que nous avons tourné.

Green room :

Entre chaque installation de set, les comédiens se retrouvent dans une green room louée pour l’occasion à proximité : On fait les essais de stylisme et on reprend le HMC. Au final deux jours de tournage auront été nécessaires pour venir à bout des 31 plans nécessaire à la saga.

On vient de voir comment Mondial Tissus s’adresse à la génération Z de manière sereine. En capitalisant sur des personæ détaillés, une structure narrative uniforme, un humour dédramatisant, des preuves tangibles et surtout des références culturelles bien ancrées. Mondial Tissus réussit à créer une campagne qui résonne avec cette génération exigeante et créative.

Client :

Mondial Tissus

Réalisateur :

Mickaël Draï

Chef opérateur :

David Montcher

1er assitant :

Yannick Silvente

Monteur, étalonneur, VFX :

Grégory Fillion

Electricien :

Jérémy Vessigot

Machiniste :

Thibaut Lagarde

Stylisme :

Sarah Tahraoui

Décoration :

Elsa Decultis

Comédiens :

Rudy Machetto - Anouk Gresset - Malina Ioana-Ferrante - Simon Colineau - Valentine Terra

Repérage :

Agence Mayday

Date

17 June 2022